Pour une gestion durable des déchets...

Publié le par Vincent Bessat

Comme vous l'avez sans doute constaté, certains s'emparent localement de la question des déchets et de leur traitement de façon pour le moins polémique. 
Des arguments invraissemblables sont déployés.
Aussi, il me paraît utile de préciser quelle est notre position en la matière.
Alors, je vous propose deux articles sur le sujet : un premier ci dessous qui présente la position nationale des Verts sur le sujet, au travers d'une motion sur la question adoptée fin 2006. Dans un deuxième, je montrerais succintement, en droite ligne de cette motion, ce qui nous amène à notre position locale sur la question.

I) La nécessité d’une hiérarchie claire entre les options de gestion des déchets
 
1- La prévention des déchets est la priorité absolue
 
-          qualitative et quantitative
 
Par la suppression des substances toxiques dans la conception mais également par la suppression pure et simple de produits inutiles, par exemple, par la substitution de services à des produits.
 
L’évitement en amont se traduit de façon complémentaire par un évitement jusqu’à l‘achat avec la proposition d’alternatives de consommation et un évitement avant l’abandon qui nécessite que soient proposées des alternatives de rejet. L’action des verts ne doit pas attendre un changement de majorité nationale, mais s’articuler entre élus et associations pour faire pression sur les industriels, la grande distribution et les publicitaires.
 
2- Le tri des déchets, malgré tout engendrés, doit être optimisé
 
Nous prônons le non mélange au moment du rejet quelque soit le producteur.
Notre objectif est de tendre au plan national vers un niveau de tri de 50% puis
70%
- Le tri des matériaux recyclables doit être encore accru et optimisé, notamment sur une gamme plus large de plastiques et au delà des seuls emballages.
 
- les fractions fermentescibles des déchets doivent être recyclées le plus et le mieux possible en tant que matière organique destinée à retourner vers les sols agricoles (gravement déficitaires).
 
3- L’objectif des Verts est la sortie de l’incinération des ordures.
 
Dans l’état actuel des choses, et vu les errements qui perdurent encore, les Verts exigent un moratoire sur toutes extensions de capacité ou nouvelles unités d’incinération des ordures.
 
4- Les Centres de Stockage des Déchets Ultimes sont la méthode préconisée : Il y sera déposé ce qui reste (réduit à son tonnage minimum) et doivent présenter la réversibilité initialement prévue par le législateur
 
II) Un financement et des modes de gestion adaptés à une perspective écologiste
 
Le financement de la gestion des déchets doit obligatoirement passer par des mécanismes qui soient à la fois :
 
 les plus équitables possible (notamment certains producteurs de déchets ne doivent pas payer pour ceux des autres : les citoyens payant l’élimination des déchets d’entreprises, par exemple...),
 
 incitatifs en faveur d’une réduction à la source, du tri et durecyclage,
 transparents et lisibles pour tous.
En conséquence, le financement du service public local de gestion des déchets doit reposer sur deux piliers complémentaires :
 
- les mécanismes de redevance incitative sont à privilégier, Un budget spécifique « déchets » doit être identifié, la redevance spéciale pour les entreprises doit être enfin systématisée
 
- de véritables mécanismes d’internalisation des coûts de gestion des déchets dans le prix des produits. Cela passe par une application généralisée et approfondie du principe de Responsabilité Elargie des Producteurs (R.E.P)
 
En complément une discrimination fiscale positive doit être opérée par l’Etat en faveur des produits les plus favorables à l’environnement par une TVA réduite sur les écoproduits, les outils de prévention comme les composteurs etc.
 
III) Le développement du volet social :
 
Un véritable potentiel de création d’emploi et d’insertion d’une politique des déchets privilégiant les services, les réparations, le tri pour recyclages
 
IV) De la démocratie,
 
De la démocratie et une véritable maîtrise publique de la gestion des déchets.
En faisant jouer entre autres pleinement et en enrichissant les outils d’information et de concertation déjà existants
 

Publié dans Cantal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thierry GALEAU 29/08/2009 23:10

Ce texte sur une gestion durable des déchets me convient tout à fait sauf que je pense réellement que nous pouvons aller plus vite dans la valorisation, la réduction et le recyclage.J'affirme effectivement comme toi cher Vincent Bessat qu'un centre d'enfouissement réversible (cad qui n'accueille que des déchets ultimes et inertes) est la moins pire des solutions.Tu es donc en phase avec nous. Il s'agirait maintenant que tu soutiennes cette position à la CABA où tu es vice - président en charge justement de ce problème.Question: Le choix du site n'est - il pas important? Qu'elle est ta position sur la préservation de la forêt, de toutes les forêts? Pourquoi deux centre d'enfouissements alors qu'il s'agit d'enfouir le peu qui devrait rester de notre action de tri et de réduction à la source?Quel coût cela représente t'il?J'en ai d'autre mais tu les connaît déjà.Cordialement,Thierry GALEAUMaire d'Ytrac