Les produits cantalous truffés d'OGM ?

Publié le par Vincent Bessat

Le guide qui devrait faire causer !

Greenpeace vient d’actualiser et rééditer son guide des produits avec ou sans OGM. En bon cantalou, je suis allé vérifier où se classaient nos produits locaux…

Le classement est simple, par code couleur :

Vert - Le fabricant garantit ne pas utiliser de produits animaux ou issus d'animaux nourris aux OGM.

Orange - Le fabricant affirme avoir entamé une démarche pour exclure les OGM de l'alimentation animale, mais ne peut pas encore garantir qu'il n'en utilise plus du tout.

Rouge - Le fabricant ne certifie pas que les produits animaux ou issus d'animaux, utilisés dans la fabrication de ses produits, proviennent de bêtes nourries sans OGM. Les entreprises qui ne nous ont pas répondu sont également classées ici.

Pour le Cantal AOC, pas de soucis, tous les voyants sont au vert, Chantal peut être rassurée.

Mais par contre …

Le bleu d’Auvergne, produit par les Fromageries Occitanes sous les appellations « Cantorel », « Capitoul », « Fromagers Cantaliens », est classé dans le rouge !

Idem pour le beurre issu de cette maison.

Et la charcuterie ? Dans le rouge pour les salaisons d’auvergne, qui ne peuvent pas non plus garantir l’absence d’OGM…

Et le bouquet final revient au bœuf Salers, lui aussi épinglé dans le rouge, bien qu’en « label rouge ».

Voici le lien pour aller voir aussi comment sont classés vos produits préférés : http://guide-ogm.greenpeace.fr/guide

Une bien triste nouvelle pour nos produits locaux, mais une info qui, soyez en sûr, devrait certainement rester bien confidentielle.

A moins que…

Vincent BESSAT

Publié dans Cantal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lightman 11/11/2012 10:02


Je n'ai pas lu ce guide, mais d'après ce que j'en lis ici, ce classement ne dit pas que les produits cantalous contiennent des OGM. Il y a même de bonnes chances pour que la majorité des produits
classés en catégorie rouge n'en contiennent pas. En les citant tous, et ainsi en les rendant tous suspects, je ne pense pas qu'on rende service à ces entreprises, qui, pour la plupart font leur
boulot aussi bien que possible...


Il y a aussi sans doute des raisons techniques à ce classement. Par exemple pour les salaisons. On sait très bien que le Cantal ne produit pas assez de porcs pour réaliser toutes ses salaisons et
qu'elle les importe probablement de pays plus ou moins lointains. Dans ces conditions, il est certainement plus difficile d'avoir une traçabilité parfaite...


Enfin, quand on se penche sur quelques récits traitant du monde agricole cantalien depuis la révolution jusqu'à nos jours, on constate qu'on a toujours été un peu en retard pour adopter de
nouveaux outils, de nouvelles techniques, voire de nouvelles règlementations... De l'utilisation de l'araire encore au début du XXème siècle, jusqu'à la récente appelation IGP (enfin!) des vins
d'Auvergne... Je veux croire qu'on est un peu sous-informé concernant les OGM. Cela dit, on ne connait pas encore les conséquences de l'ingestion d'OGM, a fortioti de façon indirecte comme
indiqué dans cet article...


Du coup, si je bossais à La Montagne, je serais bien embêté. Rédiger un article enflammé sur le sujet serait-il raisonnable ?


Sans doute ira-t-on un jour vers un étiquetage des produits finaux pour savoir s'ils contiennent ou pas des OGM. Ce serait la meilleure solution. Je suis pour la transparence en la matière, quel
que soit l'impact ou l'absence d'impact sur la santé.