Texte de soutien de David VIALA : GrrrNelle !

Publié le par Vincent Bessat

« GrrrNelle !

Ce texte aurait pu tout aussi bien s’intituler ENRvé !

J’ai eu la chance en 2007 et 2008, de travailler comme commercial pour un artisan chauffagiste d’Aurillac, qui a été pionnier en matériels liés aux Energies Renouvelables. La mode du photovoltaïque n’était pas encore d’actualité, et nous nous concentrions sur les pompes à chaleur et le solaire thermique. Quel plaisir de prêcher la bonne parole et de vendre des systèmes qui bénéficiaient de tellement d’aides que leur acquisition s’amortissait rapidement.

Un Chauffe-eau Solaire Individuel et ses panneaux valaient à l’époque environ 7000 € ;  les aides (Région, Conseil Général, CABA) atteignaient presque 1500 € et le matériel bénéficiait d’un crédit d’impôt de 50%. Une famille de 5 personnes pouvait espérer amortir en 6 ans une centrale dont la longévité dépasserait 20 ans, tout en œuvrant pour la planète ! Une pompe à chaleur qui remplaçait la consommation de fioul par une énergie électrique restreinte (1kw consommé = 3kw produits) donnait également lieu à un crédit d’impôt de 50%.

La quasi-totalité de ces aides a aujourd’hui disparu ;  Le rush sur le photovoltaïque a également fait long feu, avec une valeur de rachat qui s’est progressivement réduite à une peau de chagrin.

Un mal pour un bien, car plus les aides sont importantes, plus l’activité professionnelle se peuple de sociétés de vente sans scrupules, qui donnent une image déplorable de ce qui pourrait être le plus beau métier du monde.

En ce deuxième jour de l’ère Hollande en lequel j’ai placé beaucoup d’espoir, je suis déjà déçu qu’un grand ministère de l’Ecologie n’ait pas été créé.

Je souhaite que les particuliers comme les professionnels soient à l’avenir vivement encouragés à s’équiper de tels matériels (sans oublier la récupération des eaux pluviales, et l’isolation écologique), et que dans le même temps les prix et les performances techniques soient encadrées pour éviter les dérives.

Si mon souhait devait être exaucé, je conseille à tous de privilégier l’artisan de proximité au chant des sirènes émanant d’innombrables plateformes téléphoniques, et en dernier recours de faire valider son choix par les équipes de l’ ADEME (avenue Aristide Briand à Aurillac)

Aux prochaines législatives, je voterai pour Vincent BESSAT et Mireille LABORIE, pour qu’Europe Ecologie Les Verts et leurs partenaires fassent passer ce type de message aux décisionnaires.

Bien sûr, ils ont peu de chances d’être élus, ni même de passer le premier tour ; mais le nombre de voix qu’ils recueilleront accroîtra leur influence pour une vie meilleure !

Faites comme moi, votez et militez pour la Terre ! »

David VIALA

Publié dans législatives 2012

Commenter cet article