Premier tract de campagne présidentielle...

Publié le par Vincent Bessat

Plutot offensif non ?

J'aime assez !

Vincent BESSAT

medium_tractdv.2.JPG

 

Dominique Voynet

la candidate de la révolution écologique

« Changement climatique, crise de l’énergie, menaces sur la biodiversité, destruction des ressources naturelles, dégradation de la qualité de l’eau, pollutions chimiques… Comment croire un seul instant que les discours et les bons sentiments suffiront pour sauver la planète ? C’est une révolution écologique qui est à l’ordre du jour !

Pour diviser par 4 nos émissions de gaz à effet de serre, pour une conversion écologique de l’économie, pour des modes de transports non polluants, pour protéger l’eau, améliorer l’efficacité énergétique dans l’habitat et l’industrie, réformer l’agriculture et garantir la santé dans l’assiette…

C’est un défi incroyable, qui suppose la mobilisation de toute la société. Car aucun changement sérieux ne se fera sans les citoyens. Pour les convaincre, nous devrons aussi faire reculer les inégalités. C’est une question de justice. C’est aussi une condition de l’efficacité de toute mobilisation écologique. L’écologie, décidément, ça n’est pas du luxe !

Dans les villes et les régions, les Verts ont prouvé leur capacité à agir concrètement… Là où les Verts sont présents, l’écologie gagne. Et nos vies changent.Il est temps d’aller plus loin. En 2007, je veux proposer un contrat écologique aux Français. Ce contrat, centré sur les grandes priorités écologiques, ne fera l’impasse ni sur le besoin d’une démocratie plus forte, ni sur la lutte contre la pauvreté et la précarité.Il est urgent d’agir. Pas simplement par des mesures techniques. Pas seulement en changeant quelques gestes du quotidien. Mais en engageant ensemble un changement de civilisation. Évidemment, ce ne sera pas facile. Cela bouleversera chacune de nos habitudes. J’en suis convaincue, le jeu en vaut la chandelle. Il s’agit d’inventer un autre monde : plus responsable, plus juste, moins violent, en mettant l’écologie au coeur de nos vies. En arrêtant le gaspillage, en prenant les bonnes décisions aujourd’hui, nous vivrons mieux demain, nous et nos enfants. »   Dominique Voynet

 

Âgée de 48 ans, mère de deux enfants, médecin, Dominique Voynet découvre l’écologie à l’adolescence, avec René Dumont. Elle lutte pour la protection de l’environnement, la paix, les droits des femmes. Elle acquiert, au cours des années 1980, une solide expérience militante, associative et syndicale. En 1984, révoltée par l’indifférence des partis traditionnels aux enjeux écologiques, elle participe à la création des Verts et s’engage pleinement dans l’action politique. Élue députée en 1997, elle est nommée Ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement. Elle s’engage fortement dans la négociation du protocole de Kyoto. Elle impose également, avec plusieurs ministres européens de l’Environnement, le moratoire sur les organismes génétiquement modifiés.

Depuis septembre 2004, Dominique Voynet est sénatrice de la Seine Saint-Denis. Le 18 juillet 2006, les Verts la désignent pour les représenter à l’élection présidentielle.

 

 

Commenter cet article

vincent bessat 16/01/2007 10:42

Beaucoup de choses sont avancées là, et notamment certaines que, vous vous en doutez, je ne partage pas. J' y reviendrais dans un prochain article...
Quant à ton message, Monique, ben, j'ai pas grand chose à y répondre ! ;-)
Vincent BESSAT

monique 11/01/2007 12:37

Et elle est beaucoup plus agréable à regarder que Ségolène , tout simplement , parce qu' elle est plus naturelle et que son regard brille du désir de bien faire pour l' humanité .

pervenche 11/01/2007 12:34

Je suis fraîchement adhérente des Verts , car je suis persuadée que l\\\' enjeu essentiel de notre avenir , le nôtre et celui de nos enfants , va se jouer lors de ces présidentielles .
Je vis à Paris , et , j\\\' ai malheureusement pu constater que la politique et les fondements même de l\\\' association des Verts , n\\\' ont pas été respectés .
Le participatif , l\\\' associatif ne sont pas intervenus dans les choix faits sur la ville , dans nos arrondissements .
Nous n\\\' avons pas eu notre mot à dire sur la construction du béton , qui sillonne nos rues et nos avenues . Rien ne nous a été demandé , non plus , sur les choix des budjets .
Quelle était nos préférences , nos objectifs , nos aspirations .
Le faire aurait évité d\\\' avoir autant de mécontents , d\\\' autant que cette colère n\\\' est non pas tant dirigé sur le maire , monsieur Delanoë , que sur ses adjoints verts .
Je ne suis pas d\\\' accord avec vous , non plus , sur cette alliance avec la gauche : souvenez - vous du Rain - bow warrior , de Greenpeace .
Dans ma circonscription , il existe un mur végétalisé , le 2 ème sur Paris .
Ce mur n\\\'est pas dû à la municipalité , il est dû à un choix privé .
C\\\'est le 2 ème , après celui situé près du musée des arts primitifs .
Lui , il est situé rue de la Verrerie , s\\\' intègre dans la rue et les immeubles .
Je ne vais pas faire de la pub , mais c\\\'est le mur et , du coup , d\\\' un grand magasin du centre de Paris .
Son nom commence par un B et finit par un V . 3 lettres .
Par ailleurs , si votre politique s\\\' intégre et se colle à celle du PS français , vous allez être en opposition avec la politique européenne des Verts .
Vous êtes , en effet , des spécialistes de l\\\' écologie , mais , que je sache , vous n\\\'êtes pas des spécialistes de la politique française .
Si vous l\\\' aviez été , vous seriez plus indépendant , et seriez devenu un grand parti de France .
Vos messages sont mal perçus , car , trop rigoureux , ils n\\\' amènent pas l\\\' espoir et restent un bilan .
Vous vous situez au niveau du terroir , mais ne voulez pas vous lancer dans un programme plus ambitieux .
L\\\' agriculture bio , c\\\'est bien , pour quelques avertis .
Mais expliquez - moi comment cela pourrait combattre la faim dans le monde ?
J \\\'en reviens aux OGM ( dont les critiques sont les mêmes que pour les nanoparticules ) .
Aucune étude n\\\' a paru avec les constats sur le vivant ( le recul permet de le faire maintenant : plus de 12 ans d\\\' usage ) , parce que
les études et la mise en vente des OGM était l\\\' apanage d\\\' un seul labo , qui en a largement et outrageusement profité .
Maintenant , il y a plusieurs labo en concurrence sur le marché .
Pourquoi ne pas leur laisser nous montrer leurs conclusions ?
C\\\'est le côté positif de l\\\' économie de marché : la possibilité de comparer , de critiquer et de choisir .
C\\\'est comme l\\\' énergie nucléaire , c\\\'était bien d\\\' en souligner les dangers , etc ... Mais c\\\'était la seule possibilité , lors d\\\' un passage à autre chose .
Je verrais bien les centrales françaises converties .
L \\\' uranium et le plutonium , où il est actuellement , protégé dans une centrale qui ne fonctionne plus .
Pour les tours , elles pourraient être transformées en étant végétalisées .
Ca pourrait donner des pistes pour le saut à ski et son entraînement .
Qu\\\' en pensez - vous ?