De bons résultats à confirmer

Publié le par Vincent Bessat

 Communiqué national du 12 mars 2008

Les Verts se félicitent des bons résultats des listes vertes de premier tour, de la poussée de la gauche et, pour le second tour, des listes d’union de la gauche comportant de nombreux Verts, respectant ainsi le vote des électeurs.

Les Verts obtiennent 8,19 % des voix dans les 85 villes ou ils présentaient des listes autonomes. Sur les 600 listes d’union, bon nombre sont en situation favorables. L’élection de maires verts au premier tour comme Noel Mamère à Bègles ou jean Marc Brulé à Cesson ( 77), la bonne place d’autres candidatEs vertEs pour le deuxième tour comme à Montreuil ou à L’ile-de-Saint-Denis sont autant de bons signes pour l’écologie politique.

En effet, même si cette élection reste sous le sceau du bipartisme, ces résultats marquent une évolution encourageante : le relatif bon score de la gauche, l’ effondrement du FN, l’échec d’un Modem opportuniste, et le score honorable de certaines petites listes en particulier citoyennes, montrent à quel point les électeurs souhaitent la constitution d’une alternative politique encore en constitution.

Il reste que de nombreux problèmes se posent aujourd’hui pour les Verts : en effet dans plusieurs villes, non négligeables, le Parti socialiste ne souhaite manifestement pas d’’une union avec les Verts qui permettrait à une gauche multiple et écologiste de prendre part à la gestion de la ville : les cas de Roubaix ou de Montpellier posent des questions fondamentales : dans ces deux villes en effet, il n’y aura pas de liste de fusion, malgré la volonté des Verts, sans plus d’explication. A Roubaix, cela signifie de fermer la porte de facto à un candidat vert issu de la diversité ayant pourtant obtenu 14% des voix. Quant à Montpellier, le couperet tombé sans avertissement alors même que les négociations étaient en cours avec la tête de liste socialiste laisse un goût amer rappelant le tout pouvoir très anti vert de Georges Frèche, ancien maire dont on se rappelle les propos sur les "blacks" et les harkis, propos que les Verts avaient clairement condamnés.

Les Verts soutiennent fermement les listes vertes qui se maintiennent au second tour, notamment à Montreuil, Grenoble, Montpellier, Roubaix, Villejuif et l’Île-Saint-Denis.

Anne Souyris Porte-parole

Publié dans Municipales aurillac

Commenter cet article