20000ha de cultures OGM en France !

Publié le par Vincent Bessat

Le gouvernement vient de publier les cantons où ont été implantées des cultures génétiquement modifiées (maïs MON 810 produisant un insecticide contre la pyrale du maïs).
Avec près de 20 000 ha d'OGM cultivés en plein champs, la France se place désormais dans le peloton de tête des pays européens cultivant des OGM en terme de surfaces.
Aucune mesure n'est prévue pour l'indemnisation des producteurs non OGM et notamment des filières de qualité (la Bio en premier lieu qui exclut les OGM, mais aussi de nombreuses filières AOC/Label Rouge qui avaient fait le choix d'une production sans OGM), ni pour la séparation des filières : en effet, le gouvernement a publié en mars deux décrets et deux arrêtés qui ne transcrivent que très partiellement la directive 2001/18. Il a été recommandé aux transgéniculteurs de prévenir leurs voisins, et de mettre en place une barrière pollinique de 50 m (maïs non OGM autour de leur parcelle OGM) MAIS CE NE SONT QUE DES RECOMMANDATIONS, aucun règlement, loi ou décret ne les oblige en réalité à le faire.

L'an dernier, une étude réalisée sur contrôle d'huissier dans le Lot et Garonne a montré que des ruches situées à 1,2 km de la source OGM, étaient contaminées à 40%... L'apiculteur qui a porté l'affaire en référé pour être indemnisé a été débouté en première instance  au motif que "puisqu'il savait qu'il y avait un champ OGM là, il n'avait qu'à mettre ses ruches ailleurs !".
Pour mémoire, le premier producteur d'OGM en Europe est l'Espagne qui après avoir atteint 60 000 ha voit depuis 2 ans les surfaces diminuer (comme quoi, ca ne doit pas être si intéressant à produire finalement). 100 millions d'ha d'OGM sont cultivés dans le monde dont environ la moitié aux Etats-Unis.

Alors que la FAO vient de publier de nombreuses contributions du monde entier lors d'une conférence internationale qui montrait que l'agriculture biologique était une réponse aux problèmes de développements agricoles, de disponibilité de l'alimentation et pouvait produire suffisamment pour nourrir la population, le ver des OGM est bien entré dans la pomme.
Pourtant 86% des Français souhaitent un moratoire sur les cultures d'OGM EN PLEIN CHAMP (il ne s'agit pas de remettre en cause la recherche fondamentale en milieu confiné)

99% des plantes génétiquement modifiées sont modifiées pour résister à un herbicide, produire un insecticide ou bien les 2.

Il est encore temps de dire que nous ne voulons pas contaminer génétiquement la chaîne alimentaire ni l'environnement : il ne s'agit pas d'obscurantisme, le génie génétique est une science très récente, nous ne savons pas à quoi sert 90% de l'ADN (seulement 10% code pour des protéines), les constructions génétiques sont très instables ; il s'agit donc d'appliquer le principe de précaution qui est devenu constitutionnel récemment depuis  que la Charte de l'environnement a été intégrée à notre constitution.
C'est l'année charnière : il est encore temps de dire NON, avant les Grenelles de l'Environnement qui se tiennent à l'automne
Signez et faites signer la pétition pour demander un moratoire sur les cultures génétiquement modifiées en plein champ sur :
www.moratoireogm.fr
 

Le registre des cultures est publié depuis ce mercredi . Vous pouvez le
trouver à cette adresse.
http://www.ogm.gouv.fr/mise_marche/registre_cultures/registre_cultures.htm

19 815,89 ha au total de cultures déclarées.

Publié dans Actualités

Commenter cet article